Parc naturel régional du Haut-Languedoc

Gorges du Tarn - Parc naturel régional du Haut-Languedoc

Le parc naturel du Haut-Languedoc fait partie de l’un des 53 parcs naturels régionaux de France (51 en métropole, 1 en Guyane et 1 en Martinique). Il a été créé en 1973. Son patrimoine et ses paysages sont reconnus au niveau national. Ce territoire se situe à la pointe Sud du Massif central, à cheval sur deux départements de la région Occitanie, le Tarn et l’Hérault.

Les villes-portes qui déterminent la périphérie du parc sont ; Castres, Revel, Saint-Chinian et Lodève. Au total 119 communes soit plus de 90 000 habitants sont regroupées au sein du parc, sur une superficie de 306 000 hectares inégalement répartis entre la partie tarnaise et héraultaise.

Un terrain d’aventure grandeur nature

Cet espace élevé à 1 267 mètres de haut, permet d’allier activités sportives et découvertes naturelles. La grande diversité des milieux naturels du Parc régional du Haut-Languedoc en fait un terrain d’aventure immense et idéal pour les amateurs d’activités de plein air. Vous pourrez y pratiquer VTT, escalade, canoë, via ferrata, randonnée avec un âne…Des espaces sont aménagés dans le parc ainsi que sur les lacs pour y pratiquer les différentes activités.

Le Parc s’est engagé à mettre la randonnée au centre de ses activités en la privilégiant comme “outil” pour la découverte du patrimoine, de la culture et de l’identité du territoire. À cet effet, il n’existe pas moins de 60 parcours à faire à pied, à vélo ou à cheval. Vous y trouverez des sentiers, des parcours de randonnées, des parcours de trail et même une portion du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ainsi que plusieurs voies vertes.

Terre de savoir-faire

Le parc possède des ressources naturelles inépuisables. À travers les siècles, l’Homme a su les exploiter et les travailler. Par exemple, le granit est travaillé dans le Sidobre et le textile dans la vallée du Thoré. Le verre est aussi très utilisé sur cette Terre. La richesse de cette terre est également présente dans la qualité des produits, les saveurs et la gastronomie.

Les incontournables du Parc naturel régional du Haut-Languedoc

Au cœur du Parc vous trouverez une impressionnante variété d’ambiances et de paysages pour satisfaire toutes vos envies. Découvrez ainsi le Haut-Languedoc en passant des vignes minervoises aux pentes du Mont Caroux.

  • La grotte de la fileuse de Verre ; Dans cette grotte l’eau a sculpté de splendides stalactites, stalagmites et fleurs d’aragonite. Son surnom fileuse de verre provient de la finesse, de la beauté et de la variété des formes qu’elle abrite.
  • Les Gorges d’Héric ; Il est possible de se balader le long du ruisseau d’Héric à la découverte de nombreuses cascades et de gouffres.
  • Les Gorges de Colombières ; Ses Gorges sauvages font partie des plus belles du Parc Naturel du Haut-Languedoc. Elles regorgent de paysages variés et de cascades creusées par le ruisseau d’Arles
  • La cité cathare de Minerve ; Capitale historique du Minervois la cité garde en ses ruelles médiévales et ses murs la mémoire de l’époque cathare.
  • Les Gorges de la Cesse ; Façonnés par les eaux, son plateau calcaire et ses gorges forment des reliefs karstiques qui abritent des grottes, des failles et des ruisseaux  dans lesquels l’eau s’infiltre et circule sous terre.
  • Roquebrun ; Le microclimat du village de Roquebrun permet le développement de certains végétaux et forment ainsi des jardins méditerranéens.
  • La route des vignobles ; Le Parc Naturel du Haut-Languedoc abrite de nombreux vignobles dans lesquels il fait bon se promener afin de profiter de panoramas uniques et d’y déguster des vins.
  • La table d’orientation du Caroux ; Niché au centre du parc, le Massif du Caroux offre une vue exceptionnelle sur la plaine de l’Hérault, mais aussi sur la Méditerranée et les Pyrénées.

Le site touristique du Sidobre au cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc 

Au cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc se situe le Sidobre, le plus grand plateau granitique d’Europe. Il abrite également des milliers de rochers insolites qui défient les lois de la gravité, certains pesant 900 tonnes sont miraculeusement posés en équilibre à une hauteur de 7 mètres au-dessus du sol.

Villard MarcCC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Dans le Sidobre, le tourisme se veut durable et respectueux de l’environnement. Il se développe petit à petit et n’est pas vraiment connu des étrangers qui, pour la plupart, ne font pas le détour. Le site est connu uniquement dans la région et pour les habitants des alentours.

Il est possible d’y visiter la Maison du Sidobre qui est un musée. Dans le musée se trouve un espace dédié à la découverte du travail du granit, depuis son extraction à sa transformation. Il y a aussi d’autres espaces à voir comme une salle d’exposition et l’office de tourisme. La Maison du Sidobre est située non loin de Burlats et Brassac où a été découverte la naissance du granit. Au même endroit, vous pouvez vous balader sur le sentier des immortels. Pour les plus aventureux, vous pouvez aussi vous balader sur le GR36 qui traverse le Sidobre du sud au nord.

En ce qui concerne les carrières, il est possible de les visiter, seul, ainsi que certains ateliers de transformation durant les vacances d’été, d’automne et du printemps sur simple réservation. Pour les groupes, les visites sont possibles toute l’année. Dans les villages alentour on peut aussi découvrir d’autres sites touristiques comme le village médiéval de Burlats, l’église Notre-Dame-du-Granit à Lacrouzette ou encore le village et les lavoirs de Vabre.

Ce territoire aux multiples facettes, vous invite à voyager à travers différentes aventures en totale harmonie avec la nature. Le site touristique est reconnu par plusieurs statuts de protection de l’environnement comme Zones Natura 2000, villes et villages fleuris, villes et villages étoilés…