Le complexe archéologique de Sipan (20/20)

La tombe du seigneur Sipan

Bernard GagnonCC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

La Huaca Rajada, aussi connu sous le nom de complexe archéologique de Sipan, est le plus grand complexe funéraire, de la culture Moche, découvert à ce jour. Parfois appelée Mochica, cette culture précolombienne s’est étendue le long de la côte nord péruvienne aux environs de l’an 100 à l’an 700 après J.-C. Le site se situe près du village de Sipan dans la région de Lambayeque au nord du Pérou.

La ville de Sipan

La ville portant le même nom que le seigneur daterait du milieu du Ier siècle au VIIe siècle. En effet, elle date de la période de la civilisation Moche.

Le nom Sipan a été donné en référence au nom du village voisin où a été retrouvée la momie. Elle fut découverte dans un état de conservation exceptionnel dans une tombe royale de style mochica. L’extraordinaire conservation a permis de découvrir des centaines d’objets et fut, pour l’époque, une véritable découverte pour toute la région.

Le site historique

Bernard Gagnon, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Le complexe est formé d’une plateforme funéraire et de deux pyramides. Des fouilles ont été lancées sur le site, de 1987 jusqu’en 1990. Des tombes royales y ont été découvertes durant cette période de fouilles.

Pour l’époque, ces découvertes archéologiques sont très importantes et impressionnantes. De nombreuses tombes ont également été pillées mais les objets encore présents et déterrés plus tard par les archéologues ont joué un rôle important. Les objets découverts ont permis de comprendre les traditions des temps d’avant ainsi que la culture Moche. De plus, des peintures murales et d’autres objets décoratifs ont permis également de mieux comprendre la cérémonie du sacrifice des souverains de Sipan.

Les cérémonies de sacrifice étaient souvent représentées avec des prisonniers qui prenaient place parmi les dieux ou avec la famille royale. De plus, cela a permis de découvrir que de grands couteaux et outils servaient à saigner et décapiter. Tout cela peut aujourd’hui être affirmé grâce aux illustrations. 

Les tombes de la région sont de forme pyramidale et construites en Adobe qui est de l’argile mélangée d’eau et d’une faible quantité de paille hachée ou d’un autre liant et qui peut être façonné en briques séchées au soleil. Mais le temps et les intempéries ont tendance à éroder cet Adobe.

La tombe du seigneur Sipan 

Malgré que le complexe de Sipan était déjà connu avant 1987, il est devenu célèbre cette année-là grâce à la découverte de Walter Ava et sa femme, d’une impressionnante tombe bâtit pour un haut dirigeant de la culture Moche, surnommé “Seigneur Sipan”. Walter Ava est un anthropologue péruvien qui s’est spécialisé dans les recherches sur la culture Moche.

La sépulture comporte plusieurs tombeaux dont celui du seigneur Sipan. Le trésor découvert datant entre 200 av J.-C. et 600 après J.-C. est d’une telle richesse pour les années 1987 qu’il est souvent comparé à la tombe de Toutankhamon en Égypte. Lors de la découverte, ils ont trouvé la dépouille inhumée du gouvernant mochica entouré d’un guerrier, de deux femmes, un enfant, un chien, un lama, et un garde aux pieds amputés. Le tombeau renferme également de nombreux bijoux en or et en argent décoré de turquoise et de lapis-lazuli, une pierre protectrice de couleur bleue.

Cette découverte en fait l’une des plus importantes du Pérou depuis celle du Machu Picchu, notamment car c’est l’un des rares sites précolombiens à avoir été retrouvé intact. En effet, il a échappé aux huaqueros, les pilleurs de tombes. 

La culture Moche

La découverte du site, et plus tard du tombeau du Seigneur Sipan a remis en question de nombreuses idées que la civilisation s’était faite sur la culture Moche. Notamment concernant la place du dirigeant par rapport au peuple Moche. Il occupe en effet, une place bien plus importante que ce qu’ils croyaient auparavant. Cela a été déduit grâce à de nombreuses peintures sur céramiques qui montrent le personnage du Seigneur comme quelqu’un de richement paré qui bénéficiait de nombreuses offrandes. Ce personnage était alors considéré comme un dieu puis finalement identifié comme étant le Seigneur Sipan. Ce dernier régna au IIIe siècle et décéda à environ l’âge de 40 ans.

Le Musée des tombes royales de Sipan

Le Musée “Tumbas reales de Sipan” qui se situe dans la ville de Lambayeque au Pérou a été ouvert au public en 2002. Ce musée a été spécialement construit pour présenter les découvertes provenant du complexe. Ainsi les visiteurs peuvent voir dans le musée une reconstitution de la célèbre tombe du Seigneur de Sipan ainsi que celles de 8 personnes sacrifiées avec lui. Nous pouvons donc découvrir dans le musée la réplique complète et exacte de la tombe du Seigneur Sipan ainsi que des objets, métaux précieux, bijoux, céramiques sur bois et autres objets funéraires.

Le choix de l’aménagement du musée a été fait en cohérence avec le déroulé des fouilles archéologiques. Le musée commence au 3ème étage et la visite se poursuit en descendant comme pour aller du plus récent au plus ancien.

Durant les années 1993 à 1995 les tombes royales ont fait l’objet d’une exposition itinérante à travers les États-Unis. À l’heure actuelle une reproduction d’une des tombes de Sipan est exposée, à New York, au American Museum of Natural History.