Le mausolée d’Ho-Chi-Minh (15/20)

Le Mausolée de Ho Chi Minh se situe sur la célèbre place de Ba Dinh à Hanoi au Vietnam. Sur cette place se trouve de nombreux sites historiques et culturels, parmi eux et l’un des plus importants , le mausolée. Il abrite la dépouille de Ho Chi Minh, le fondateur de la République démocratique du Vietnam.

Ho Chi Minh

Ho Chi Minh était un militant communiste, leader et fondateur de la République démocratique du Vietnam, et considéré comme l’emblème du pays. Les Vietnamiens l’ont surnommé “l’Oncle Ho”. Ce pseudo montre la familiarité et le respect que le peuple a envers lui.

Il est mort le 2 septembre 1969 dans la ville de Hanoi. Son souhait personnel après sa mort été d’être incinéré puis que ses cendres soient dispersées aux sommets de 3 collines, au nord, au centre et au sud du Vietnam. Cela aurait aidé les terres à être conservées pour la production agricole. Mais le gouvernement en a décidé autrement et a pris la décision d’aller à l’encontre des volontés du leader, en construisant un mausolée où sera exposée sa dépouille.

Le mausolée

Ho-Chi-Minh est décédé le 2 décembre 1969 et la construction du monument a commencé le 2 septembre 1973. L’architecture s’inspire fortement du mausolée de Lénine sur la place rouge à Moscou puisque tous deux sont des bâtiments angulaires et massifs. 

Cependant, l’inauguration du mausolée a seulement eu lieu le 29 août 1975, environ deux ans après le début des travaux.

Le monument mesure environ 20 mètres de haut et 42 de large. Sa surface est supérieure à 12 000 m². Il est construit en granit noir, visible sur la façade extérieure et en granit gris, noir, rouge ainsi que de la pierre polie pour l’intérieur. Les matériaux sont originaires de tout le pays. 

La construction du monument s’acheva le 29 août 1975.

Lieu de repos de “l’oncle Ho”

A l’intérieur, le hall central est protégé par des gardes militaires. Ils sont responsables de protéger “le sommeil de l’Oncle Ho”. 

Si le mausolée se trouve sur la place de Ba Dinh ce n’est pas un hasard. C’est là où le père fondateur de la nation proclama la déclaration de l’Indépendance du Vietnam le 2 septembre 1945.

Le mausolée fut construit en 1973 et ouvert au public dès 1975. C’est l’un des monuments historiques les plus visités de la ville de Hanoi au Vietnam.

Ce lieu où repose définitivement Ho-Chi-Minh est inspiré du mausolée de Lénine de style Russe mais il possède également des éléments architecturaux vietnamiens. La construction de ce  mausolée montre que les Vietnamiens tiennent à leur oncle et souhaitent le garder auprès d’eux pour toujours.

L’extérieur

En arrivant sur la place de Ba Dinh vous pouvez apercevoir sur les deux côtés du mausolée, deux inscriptions où sont écrites “Vive la République socialiste du Vietnam” et “Rien n’est plus précieux que l’indépendance et la liberté.Sur le portail d’entrée on trouve également l’inscription Chủ tịch Hồ Chí Minh qui signifie “ Président Ho Chi-Minh”.

Les jardins qui entourent le mausolée sont impressionnants par le nombre et la diversité d’espèces de plantes et de fleurs qui s’y trouvent. Tous les végétaux viennent de différentes régions du Vietnam. Le parterre extérieur, devant le mausolée, est fait essentiellement de granit. Les matériaux sont fournis par des habitants de tout le pays.

La préservation

Un Soviétique nommé Sergei Debrov a effectué un travail d’un an pour embaumer au mieux la dépouille d’Ho-Chi-Minh. Il a dû travailler à l’abri des regards dans une grotte afin d’éviter les bombardements américains de l’époque.

Actuellement, le corps de Ho-Chi-Minh est préservé au froid dans un sarcophage en verre et éclairé par des lumières tamisées. Le sarcophage est situé dans le hall central. Le mausolée est occasionnellement fermé pour permettre un travail de restauration et de préservation sur la dépouille de Ho-Chi-Minh.

Si vous souhaitez visiter ce monument il vous faut respecter des règles strictes concernant l’habillement, ainsi les jambes ne doivent pas être dénudées. Également des règles concernant le comportement, le silence est de rigueur, les mains ne doivent pas être dans les poches et les bras ne doivent pas être croisés. Il est aussi interdit de photographier ou de filmer l’intérieur du mausolée.