Les différents « défauts » dans le granit

roche incluse dans le granit

Attribution: zarmel http://www.geodiversite.net/auteur2, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Comme tous les matériaux naturels, le granit peut contenir des défauts. Le plus courant est appelé « crapaud ». Il s’agit d’une tache sombre, grande ou petite ayant une forme irrégulière et différente à chaque fois. Cette tache se voit plus ou moins selon la couleur du granit, clair ou sombre. Le crapaud est formé par des accumulations de mica noir, un des minéraux qui constitue le granit.

On observe aussi parfois des amas plus clairs dans le granit. Ce sont des particules venues s’inclurent dans le magma granitique au moment de sa consolidation. Les granits qui présentent ces caractéristiques sont appelés « granits veinés ».

Xénolithes et Autolithes

Il existe aussi des phénomènes appelés xénolithes, similaires au crapaud. Un xénolithe est une masse de roche incluse dans une roche différente dont elle n’est pas issue. Ce terme est spécifique pour les roches magmatiques. On peut retrouver des xénolithes dans le granit du Sidobre (relier avec l’article « le granit du Sidobre »). 

Un autre défaut appelé autolithe est une roche emballée dans une autre mais qui a la même origine que la roche « mère ». Selon la science les roches incluses dans une autre signifient qu’elles lui sont antérieures. En effet, un fragment de rocher se retrouve inclus dans une roche plus grande et plus récente. Cette dernière vient se développer tout autour pendant la solidification du xénolithe. Lorsque la lave est en éruption, elle va arracher des particules le long du cratère et aussi en s’écoulant à la surface de la Terre, ce qui peut former des particularités dans le granit. 

Un autre phénomène peut se trouver sur les granits. À l’époque où le granit venait d’apparaître sur la surface de la Terre, il était exposé à l’oxygène et un phénomène d’oxydation était souvent visible. Ce dernier a pour effet de colorer la surface des granits. Ce phénomène peut se produire encore aujourd’hui sur des granits atteint par des météorites ferrugineuses.