La Ville Enchantée de Cuenca

Les roches du site touristique de Cuenca formées par l'érosion

La Ciudad Encantada, aussi connue sous le nom de Ville Enchantée en français, est un site de formations rocheuses qui s’étend sur 250 hectares. Il est situé dans la province de Cuenca à Castille-La-Manche en Espagne.

Dans le massif de la Serranía de Cuenca, au cœur de la haute vallée du Jucar, à plus de 1400 mètres d’altitude, se dressent de hauts plateaux calcaires qui offrent un paysage rocheux impressionnant. 

La Ville Enchantée est entourée de forêts constituées en majorité de pin. Une partie de la zone centrale de ce massif a constitué dans les années 1973 à 2007 une réserve de chasse, ce qui permettait la conservation et le renouvellement de la faune et de la flore. Le site prévoit désormais la protection d’une aire d’environ 89 000 hectares dont la réserve de chasse initiale et deux zones d’extensions au Sud et au Nord.

D’après les dires, les formations rocheuses auraient été constituées naturellement par les éléments du temps depuis des millénaires mais au vu de leurs formes inhabituelles, elles paraissent si bien faites qu’elles semblent avoir été sculptées par l’Homme. Elles évoquent notamment des animaux et des silhouettes. 

Des scènes de célèbres films comme “le Colosse de Rhodes” (1961), “La Vallée de Gwangi” (1969) et “Conan le Barbare” (1982) y ont été tournées. 

Les origines de la Ville Enchantée


Pour comprendre les origines de la Ville Enchantée, il faut remonter à plus de 90 millions d’années en arrière. À l’époque, cette zone était recouverte par la mer. Lorsque l’eau s’est retirée, la surface calcaire des roches fut exposée et soumise à l’érosion causée par les événements naturels tels que l’eau, le vent et la glace. Ainsi les éléments seraient parvenus à modeler la pierre pour lui donner diverses formes étranges et mystérieuses.

À l’époque, la Ville Enchantée faisait partie des fonds marins de Thétis. Ces eaux riches en sel étaient favorables au dépôt de carbonate de calcium. Les eaux de surface sont chargées en dioxyde de carbone et acides organiques qui se sont infiltrées par les nombreuses fissures de masse calcaire dont elles ont participé à dissoudre le carbonate de calcium pour ensuite former à la fin de leur chemin, un réseau de circulation souterrain.

Les formations rocheuses sont dues à la différence de dureté et de composition des roches. Elles montrent ainsi différentes couleurs dont le calcaire magnésien, dans les tons gris qui est généralement situé dans la partie supérieure. La partie inférieure a tendance à s’user plus rapidement que la partie haute. En effet, elle contient du carbonate de magnésium qui la rend moins résistante à l’érosion et lui donne des nuances rougeâtres. Ce phénomène crée des avant-toits comme des sortes de parapluies.

Le cadre alentour rend le lieu magique, la végétation est composée de chênes du Portugal, de genévriers, de buis, de mûres…Les odeurs dégagées par l’essence du romarin et du thym embaument l’atmosphère des lieux.

La ville de Cuenca


La ville de Cuenca est l’une des plus belles villes médiévales d’Espagne. En effet, elle a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Située à l’entrée de la région montagneuse qui porte le même nom et divisée en deux zones bien distinctes entre les gorges du fleuve Júcar au nord et au sud par son affluent, le Huécar.

La commune de Cuenca fait partie de la région autonome de Castille-La-Manche héritière de la Nouvelle-Castille , “Castilla la Nueva” en espagnol qui est une région historique d’Espagne comprenant plusieurs provinces notamment Cuenca, Ciudad Real, Madrid et Tolède. 

Cette ville est située sur un emplacement stratégique pour la communication entre le nord et le sud du pays. Au nord se situe la vieille ville, construite sur une colline rocheuse, au sud la partie basse de la vieille ville et à l’ouest et au sud de la vieille ville s’étend la ville nouvelle.

Au IXe siècle, une forteresse dénommée  Conca se situait à cet emplacement. Elle fut construite par les musulmans qui dépendaient de l’Émirat de Valence à l’époque des rois de Taifas.

Au temps d’Alphonse X, ce dernier décerna à Cuenca le titre de ville. À la suite, la forteresse passa entre les mains de plusieurs rois. Cette forteresse fut de nombreuses fois assiégée et saccagée par les troupes françaises pendant la guerre d’indépendance. En 1874, elle fut assiégée par les Carlistes qui ont détruit une partie de la muraille.

Il vous est possible de vous aventurer au cœur de la Ville enchantée et de suivre un circuit de 3 km grâce à des panneaux qui vous accompagnent, indiquant les noms des formations rocheuses et des figures qu’elles représentent. Des noms ont été donnés aux formes de rochers les plus remarquables. Leur nom fait souvent référence à un animal, une silhouette humaine ou une structure à laquelle elle ressemble : le Couvent, le Chien, la Mer de pierre, les Ours, le Pont romain, les Champignons, la Tortue..