Dai Heiwa Kinen To (16/20)

Photo by Crystalline Radical on Foter.com

Ce monument connu sous le nom de Dai Heiwa Kinen To est une tour cénotaphe située dans la ville de Tondabayashi dans la préfecture d’Osaka, au Japon. Elle mesure actuellement 180 mètres de haut, et est entièrement blanche.

La Tour

Cette tour fut construite en août 1970 pour l’église de la Liberté Parfaite. Elle a été bâtie par le deuxième fondateur de cette église. La couleur blanche de la tour est donné par l’effet du béton projeté. C’est une technique novatrice datant de l’époque de sa construction.

C’est une technique novatrice datant de l’époque de sa construction.

Sa forme qui rappelle celle d’un doigt pointé vers le ciel, symbolise l’unicité de la vérité. Son nom officiel complet « 超宗派万国戦争犠牲者慰霊大平和祈念塔 Chōshūha Bankoku Sensō Giseisha irei dai heiwa kinen tōr » signifie Grande tour cénotaphe pour prier la paix et les victimes internationales de la guerre. Le cénotaphe est destiné à rendre hommage aux âmes de toutes les victimes des guerres de l’histoire quels que soient leur âge , leurs origines, groupes ethniques, religions et croyances. Elle sert aussi de tombe pour les victimes de guerre qui n’ont pas été identifiées.

L’intérieur de la tour se visite. On y trouve un sanctuaire contenant un récipient en or dans lequel est inscrit, sur des microfilms, le nom de toutes les victimes de guerre.

L’Église de la liberté parfaite

L’Église de la liberté parfaite aussi appelée PL Kyodan est un mouvement religieux japonais créé en 1924 par un prêtre d’une secte du bouddhisme zen. Le zen est une sous branche du bouddhisme qui met l’accent sur la méditation en posture assise.

Les initiales PL signifient en anglais Perfect Liberty qui veut dire liberté parfaite. Les membres de l’église sont guidés par 21 principes qu’ils doivent respecter. Le premier et principal est que « la vie est un art ».

Le chef spirituel auquel les membres croient est appelé Oshieoya-sama (Père des enseignements). Le mouvement compte plus d’un million de fidèles, répartis dans dix pays. L’église de la Liberté Parfaite est donc une secte bouddhiste. 

La ville d’Osaka

La tour, édifiée dans le village de Tondabayashi , se situe dans la périphérie Sud d’Osaka. La ville d’Osaka est la troisième plus grande municipalité du Japon. La fondation de cette ville remonte au IIIe siècle. C’est de cette époque que datent les structures funéraires appelées les Kofun. A cette époque, le port de la ville joua un rôle important dans son développement, lui permettant de nouer des contacts avec la Corée ainsi que la Chine. 

La ville connut différentes périodes et ères avant d’arriver au début du XXe siècle où elle devint un important centre industriel.

La ville a profondément changé et a été affectée par les bombardements américains durant la Seconde Guerre mondiale. Osaka a dû se reconstruire rapidement et sur des bases peu solides ce qui se fait ressentir de nos jours sur son urbanisme.

De 1950 à 1970 la région a été au centre d’intenses pollutions industrielles. En 1960, 156 jours de brouillard polluant ont été enregistrés. Depuis, la ville s’engage dans des mesures de politiques environnementales.

Chaque année le 1er août, une cérémonie est organisée près de la tour. Les participants venus ce jour-là y prient pour la paix dans le monde. Dans la soirée, un des plus grands feux d’artifice du monde est tiré depuis le village. Il représente le temps d’un instant comme une prière pour la paix dans le monde ainsi que l’anniversaire du créateur. Le bouquet final grandiose compte environ 8000 fusées qui sont tirées en même temps.